Gabon: coup d’envoi d’un vaste projet de Zones à forte productivité agricole

Mené par l’État gabonais, ce projet a pour but de créer des liens entre industriels et petits producteurs locaux afin de mettre fin aux importations des denrées. Le Gabon, qui importe presque toute sa consommation alimentaire, ambitionne de devenir grâce à ce projet un exportateur de produits agricoles.

Avec notre envoyé spécial à Kango, Yves-Laurent Goma

Le ministre de l’Agriculture, Charles Mve Ella, vient d’expliquer aux habitants d’Ekouk sur la route nationale N°1 les avantages attendus de la future Zone à forte production agricole (ZAP), dont les premiers coups de pelles seront donnés ce vendredi dans leur département. « On rapproche le développement agricole des populations. C’est une avancée énorme vers ce qu’on appelle la souveraineté alimentaire. Et après devenir, pourquoi pas, un pays exportateur ! »

Membres d’une fédération de coopératives de production de bananes, manioc, fruits et légumes, ces femmes sont conquises. « Nous voulons devenir des producteurs agricoles, qui s’enrichissent, bien sûr. Je suis tellement contente que la ZAP vienne ! On voit la forte production de bananes et d’autres produits, comme le manioc, le maïs, les carottes qui viennent du Cameroun… Et qu’ils nous donnent de l’argent ! »

Ce projet d'envergure ne fait pas que des heureux et certains émettent des réserves. Septuagénaire, Pauline Niangué craint un possible risque d’accaparement et de pollution des terres par les industriels. « Venir travailler avec des produits [chimiques], c’est ce qu’on refuse ! On ne fait pas d’engrais, compris ? »

Après ce lancement, la phase pilote du projet démarre avec la création de cinq zones de production. L’ambition est d’en créer 40 à travers tout le Gabon.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles