Publicité

Gabon: les autorités s’emploient à mettre en place une nouvelle carte d’identité

Au Gabon, pratiquement dix ans après, les cartes d’identité vont enfin être renouvelées. Elles ne l’étaient plus, depuis 2015 et la rupture de contrat avec un prestataire belge chargé de la fabrication. Cette fois, c’est une carte nationale électronique d’identité d’un nouveau genre, plus sécurisée, a promis le gouvernement, qui verra. Jeudi 28 mars, le ministre de l’Intérieur a annoncé que les autorités étaient prêtes à reprendre le processus, à partir du 3 avril.

C’est une carte « hautement sécurisée », a promis Hermann Immongault. Le ministre de l’Intérieur a expliqué qu’elle serait équipée d’une puce sur laquelle sera enregistrée l’identité numérique de chacun et d’un numéro d’identification personnel (NIP), unique, de quatorze caractères.

La campagne s’ouvrira d’ailleurs avec la production de ce NIP. Les autorités commenceront à enrôler les Gabonais et étrangers installés à Libreville et sa région où douze centres recevront les 16 ans et plus, n’ayant jamais eu de prélèvement biométrique. Ceux qui en ont déjà fait un, recevront une attestation.

Sites mobiles

Des sites mobiles seront aussi déployés dans les hôpitaux ou encore pour les handicapés. « Lorsque plus de 50 % des NIP auront été distribués, la campagne devrait s’ouvrir progressivement au reste du pays et l’étranger, a précisé une bonne source qui ajoute que les cartes physiques pourront commencer à être demandées dans deux mois environ. »

La Direction de la Documentation et de l’immigration, qui réalise déjà passeports et cartes de séjour, sera chargée de la production. Pour renforcer la sécurité, le ministère sera accompagné par l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences.

Accéder à des services du quotidien


Lire la suite sur RFI