Gaël Perdriau, l'édile franc-tireur dans la tourmente d'une affaire de chantage

En rupture de ban avec les Républicains, Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de la métropole stéphanoise depuis 2014, voit son image ternie et son avenir menacé par une affaire de chantage à la sextape au sein de la municipalité. L'édile et sa garde rapprochée figurent au cœur d'une enquête judiciaire sur le tournage et l'usage d'une vidéo à caractère sexuel tournée en 2014 dans laquelle on peut voir son ex-premier adjoint centriste Gilles Artigues se faire masser par un homme dans une chambre d'hôtel. M. Perdriau a été auditionné pendant plusieurs heures mardi dans le cadre d'une garde à vue, avec quatre personnes de son équipe. Sans attendre d'éventuelles suites judiciaires, les Républicains ont annoncé mardi matin le lancement d'une procédure d'exclusion. Un lâchage qui témoigne des tensions entre la direction du parti et l'élu de 50 ans qui revendique son appartenance à la droite sociale telle qu’incarnée par le Général de Gaulle ou Philippe Seguin. Généralement ré