G7: Macron annonce une "transformation profonde" de la présence militaire française au Sahel

·2 min de lecture
Un soldat français de l'Opération Barkhane en novembre 2017 au Mali (photo d'illustration) - Daphné BENOIT © 2019 AFP
Un soldat français de l'Opération Barkhane en novembre 2017 au Mali (photo d'illustration) - Daphné BENOIT © 2019 AFP

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi lors d'une prise de parole avant le sommet du G7 la fin de l'opération Barkhane au Sahel telle quelle, dans le cadre d'une "transformation profonde" de la présence militaire de la France dans cette zone. Le chef d'État a dans le même temps annoncé la mise en place d'une alliance internationale antijihadiste dans la région.

"À l'issue de consultations (..) nous amorcerons une transformation profonde de notre présence militaire au Sahel", a-t-il dit lors d'une conférence de presse, annonçant la "fin de l'opération Barkhane en tant qu'opération extérieure" et la mise en oeuvre "d'une alliance internationale associant les États de la région".

"Faire des interventions strictement de lutte contre le terrorisme"

Cette transformation passera par la fermeture de bases de l'armée française et par la priorité donnée à la lutte contre les jihadistes par les forces spéciales, a déclaré Emmanuel Macron.

La lutte contre le terrorisme sera faite "avec des forces spéciales structurées autour de (l'opération) Takuba avec évidemment une forte composante française - avec encore plusieurs centaines de soldats - et des forces africaines, européennes, internationales", qui "aura vocation à faire des interventions strictement de lutte contre le terrorisme", a précisé le président français au cours d'une conférence de presse.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

D'après le cabinet de la ministre des Armées Florence Parly, à BFMTV, la transformation de l’opération Barkhane va prendre plusieurs mois. La fin est actée mais le processus doit se faire en concertation avec les partenaires sahéliens, européens et américains. Le territoire du Sahel couvre cinq pays: le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

"Personne n'est pris par surprise"

"Personne n’est pris par surprise", assure le cabinet de Florence Parly, "les déclarations du président lors du dernier sommet de N’Djamena portaient en germe l’idée d’une transformation".

La France avait l'année dernière annoncé le renforcement de cette opération, portant les effectifs militaires sur place de 4500 soldats à 5100. Si les forces conventionnelles vont à terme quitter le Sahel, l'opération Takuba - 600 forces spéciales dont une moitié de Français - sera renforcée par des Français et des Européens, explique le ministère des Armées à BFMTV.

Depuis 2014, la "force Barkhane intervient en partenariat avec les armées des pays de la bande sahélo-saharienne. L’objectif est que ces États deviennent capables d’assurer leur sécurité de façon autonome", et puissent notamment répondre aux menaces terroristes de la région, expliquait le ministère des Affaires étrangères sur son site.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles