Le G7 inflige de nouvelles sanctions à la Russie

POOL / REUTERS

Le G7, dont c’était la troisième réunion cette année, tenait à hausser le ton en ce jour anniversaire de l’armistice de la Seconde Guerre mondiale, alors que “les Occidentaux craignent que le président russe Vladimir Poutine ne profite de la célébration [lundi 9 mai] de la victoire de l’Union soviétique contre l’Allemagne nazie pour intensifier sa guerre en Ukraine”, observe Axios.

Le communiqué final du groupe n’a d’ailleurs pas hésité à faire référence à la dernière guerre mondiale, affirmant que les actions de Vladimir Poutine en Ukraine “couvraient de honte la Russie et les sacrifices historiques de son peuple”.

Dans la foulée de cette nouvelle condamnation de l’invasion russe, le G7 a annoncé un nouveau train de sanctions “visant principalement à combler les lacunes des sanctions existantes et à resserrer l’étau de quelques crans supplémentaires autour de l’économie russe”, précise The Guardian.

“Des gestes, de l’aide et des sanctions, résume El País. Face à l’invasion russe de l’Ukraine, la politique des grands pays occidentaux reste un savant mélange de gestes de solidarité et d’appui financier, logistique et militaire au pays agressé, et de représailles contre l’agresseur.”

Les pays du G7 se sont ainsi engagés “à limiter leur dépendance vis-à-vis de l’énergie russe” et ont approuvé des sanctions dans les domaines de “l’audit, du conseil aux entreprises et des médias” ainsi qu’“une sorte d’embargo sur des équipements industriels susceptibles d’alimenter la machine de guerre russe”, détaille le quotidien madrilène.

Médias russes privés de publicité

Sur le volet énergétique, les membres du G7 se sont montrés très prudents, se contentant de promettre “une réduction progressive de leur dépendance au pétrole russe”, mais se gardant bien de donner un calendrier précis, remarque Fox News.

“Nous veillerons à le faire de façon ordonnée et au moment opportun, pour laisser au monde le temps de trouver d’autres sources d’approvisionnement”, ont expliqué les sept pays – États-Unis, Canada, Japon, Royaume-Uni, Italie, France et Allemagne – dans leur communiqué.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles