Le G7 Finances s'accorde sur une taxe mondiale sur les sociétés "d'au moins 15%"

·1 min de lecture

La mondialisation de la fiscalité se met en route. Le G7 Finances s'est engagé sur l'objectif d'un taux d'impôt minimal mondial sur les sociétés d'"au moins 15%", d'après un communiqué commun obtenu samedi 5 juin par l'AFP à l'issue d'une réunion de deux jours à Londres.

Cet accord du groupe des sept grandes puissances a été qualifié d'"historique" et de "moment de fierté" dans une déclaration télévisée du Chancelier de l'Échiquier, le ministre des Finances britannique, Rishi Sunak, qui présidait la rencontre en tant que pays organisateur du G7.

Le compromis des Sept (Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon, États-Unis, Canada) en vue d'une réforme mondiale de la fiscalité "adaptée à l'ère numérique", comme le décrit Rishi Sunak, envoie ainsi une impulsion importante pour la réunion du G20 qui se tiendra en juillet à Venise, où un accord plus concret est attendu.

Le texte final du communiqué obtenu par l'AFP mentionne aussi l'engagement envers une meilleure répartition des droits d'imposer les bénéfices des grandes multinationales, principalement numériques et américaines, deuxième "pilier" de la réforme mise en avant par l'OCDE et incluant près de 140 pays.

>> A lire aussi - Le G7 va tenter d’avancer sur l’impôt mondial sur les multinationales

Le ministre des Finances allemand Olaf Scholz a estimé que la mise en place prochaine d'un taux d'impôt minimal mondial sur les sociétés, décidée samedi par le G7 Finances, constituait une "bonne nouvelle pour la justice et la solidarité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce jouet des années 90 se revend une fortune
Une caissière facture ses sœurs 30 euros... Au lieu de 2.900 euros
Manifestant face aux chars de Tianenmen : le moteur de recherches Bing a fait disparaître la célèbre photo
Le vaccin Pfizer moins efficace contre certains variants avec une seule dose ?
Vaccins contre le Covid-19 : l'UE se prononce contre la levée des brevets

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles