Le G7 fait part de ses "grandes inquiétudes" sur les changements électoraux à Hong Kong

·1 min de lecture

LONDRES (Reuters) - Les ministres des Affaires étrangères des pays du G7 ont fait part de leurs grandes inquiétudes après ce qu'ils considèrent comme une décision prise par la Chine en vue de saper fondamentalement les éléments démocratiques du système électoral de Hong Kong.

Le G7 a déclaré dans un communiqué que les récentes décisions prises pour apporter des changements dans le système électoral de l'ancienne colonie britannique indiquaient la volonté de la Chine d'éliminer toute voix ou opinion dissidentes à Hong Kong.

"Nous appelons la Chine et les autorités de Hong Kong à rétablir la confiance dans les institutions politiques de la ville, et à mettre fin à l'oppression injustifiée de ceux qui soutiennent les valeurs démocratiques et la défense des droits et des libertés", était-il dit dans le communiqué.

Le Parlement chinois a approuvé à la quasi-unanimité, jeudi, un projet de réforme électorale à Hong Kong qui donnera à Pékin un pouvoir de contrôle accru sur la région administrative spéciale.

Ces mesures font partie de la stratégie de Pékin de consolider son emprise autoritaire sur la métropole.

La Chine a déjà fait adopter en juin dernier une loi sur la sécurité qui punit sévèrement ce que Pékin considère comme des activités de sécession, subversion, terrorisme et collusion avec des puissances étrangères.

(Kate Holton et Clare Jim; version française Camille Raynaud)