Le G20 réuni en sommet en pleine crise économique mondiale

© Dita Alangkar / AP

Les dirigeants du G20 et leurs partenaires sont réunis ce 15 novembre pour un sommet au chevet d’une économie mondiale en crise, à Bali, en Indonésie, qui préside cette année le G20. Bien que la guerre en Ukraine ne soit pas officiellement à l’agenda de ce sommet, elle sera indéniablement au cœur des débats.

De notre envoyée spéciale à Bali,

Il faut savoir que le G20 est avant tout un forum de coopération économique qui regroupe les pays riches et les grandes économies émergentes, soit deux tiers de la population mondiale. Des pays qui pèsent à eux seuls 80% de la richesse produite dans le monde et représentent 75% du commerce international. Le G20 n’a pas vocation à gérer les questions de paix et de sécurité, c’est le rôle d’une organisation comme l’ONU, mais plutôt à répondre aux crises économiques, or cette année elles sont la conséquence directe de la guerre en Ukraine.

La situation est d’autant plus complexe que la Russie, membre du G20, est l’agresseur. La Russie qui est donc largement responsable de l’état dans lequel se trouve l’économie mondiale au chevet de laquelle le G20 se réunit ces 15 et 16 novembre.

► À lire aussi : G20: Macron appelle la Chine à «l’union» contre la guerre en Ukraine

Une économie qui doit faire face à plusieurs crises

C’est à ces problèmes que doit faire face en priorité le G20.

L’équation n’est donc pas simple pour la présidence indonésienne du G20 dont l’une des priorités va être d’éviter que ce sommet n’étale les divisions du monde. Il en va de la crédibilité même du G20.


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
G20: Macron appelle la Chine à «l’union» contre la guerre en Ukraine