Le G20 doit s'engager pour le libre-échange, selon Moscovici

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici à Paris, le 2 mars 2017

Baden-Baden (Allemagne) (AFP) - Le G20 doit prendre une position marquée en faveur du libre-échange, a déclaré vendredi à l'AFP le Commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici, alors que les Etats-Unis sont rétifs à exprimer un tel engagement.

"Nous souhaitons qu'il y ait une affirmation positive en faveur du libre-échange pour marquer que c'est bien là le cadre dans lequel doit s'organiser la vie économique de la planète", a déclaré M. Moscovici dans un entretien avec l'AFP à Baden-Baden où se tient une réunion des ministres des Finances du G20.

Il s'agit de la première réunion multilatérale importante pour l'administration du nouveau président américain Donald Trump, qui affiche des positions hostiles au libre-échange.

D'après des sources qui suivent les négociations sur le communiqué final de la réunion attendu samedi après-midi, les Etats-Unis refusent de conserver une phrase employée de longue date, rejettant le protectionnisme.

Selon des sources proches des négociations, il y a un autre point de friction entre les Etats-Unis et le reste du G20: le financement de la lutte contre le changement climatique. Les Etats-Unis refuseraient de mentionner l'accord de Paris de 2015 dans le communiqué final.

Le financement de la lutte contre le changement climatique "fait aussi partie des discussions, l'accord de Paris est un accord de portée historique (...), il ne peut pas y avoir de retour en arrière", a prévenu M. Moscovici.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages