G20. Affaibli à Washington, Biden tente de redorer son blason à l’international

·1 min de lecture

Le G20 et la COP26 sont l’occasion, pour le président américain, d’essayer de récolter à l’international les succès qui lui font cruellement défaut sur la scène intérieure.

Dimanche soir, en clôture du G20, Joe Biden a donné une rare conférence de presse en solo, durant laquelle il a assuré avoir été “encouragé par la façon dont il avait été reçu” par ses homologues à Rome, rapporte CNN.

“Ils ont écouté. Tout le monde cherchait à me parler. Ils voulaient connaître nos points de vue et nous avons été à la pointe des décisions qui ont été prises ici”, a déclaré le président américain. “Les États-Unis ont le rôle le plus important à jouer sur ce dossier”, a-t-il ajouté, en référence à l’action contre le changement climatique.

Joe Biden s’est également appliqué à “prendre le contre-pied des politiques et des approches de l’ancien président Donald Trump”, en essayant de “faire en sorte que ces changements restent en place, même en cas de changement d’administration”, analyse le Washington Post.

Il a ainsi levé les droits de douane sur l’acier européen imposés par son prédécesseur, et tenté de rassurer la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, sur sa volonté d’engager un dialogue plus apaisé avec les 27.

Chaînes d’approvisionnement

Devant la presse, Joe Biden a égrené les dossiers sur lesquels des accords avaient été trouvés durant le sommet, comme le climat, avec la fin des subventions aux centrales à charbon à l’étranger, ou la réforme des chaînes d’approvisionnement, profondément perturbées par la pandémie.

“Nos concitoyens ne pensent pas aux chaînes d’approvisionnement, tant que tout se passe bien”, a-t-il déclaré,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles