Gênes: quand le Mouvement 5 étoiles, anti-grands travaux, moquait "la petite fable de l’effondrement du pont Morandi"

Anthony Berthelier
Gênes: quand le Mouvement 5 étoiles de Luigi DI Maio (ici en photo) moquait

ITALIE - Le Mouvement 5 étoiles rattrapé par la polémique. Alors que les secouristes s'affairent encore à Gênes dans l'espoir de retrouver des survivants coincés dans les décombres du pont Morandi, le parti populiste au pouvoir est la cible de nombreuses critiques pour ses positions anti-grands travaux, exprimés à cor et à cri depuis sa création.

Le Monde exhume, ce jeudi 16 juin, une série de documents et déclarations qui viennent mettre en difficulté le Mouvement 5 étoiles qui s'était notamment opposé au projet de contournement du viaduc Morandi, dont l'effondrement a fait au moins 39 morts et 16 blessés.

Aujourd'hui au pouvoir -au sein d'une coalition populiste- le M5S de Luigi Di Maio a bâti sa popularité autour de la figure de Beppe Grillo, ouvertement anti-grands travaux synonyme pour lui de corruption, dégâts environnementaux et gaspillage. En 2014, depuis Rome, l'humoriste-acteur-blogueur avait fustigé "la Gronda", le projet de bretelle d'autoroute alors envisagé pour contourner le pont Morandi, notoirement dangereux.

"En finir" avec le projet de contournement

"Combien d'argent dépense-t-on chaque année pour la Gronda? Il faut arrêter ces gens! Il faut les arrêter avec l'armée italienne!", s'insurgeait-il avant de quitter la scène dans un mouvement de rage théâtral. Quelques années plus tard, le leader du M5S Luigi Di Maio s'était rendu à Gênes en pleine campagne électorale pour fustiger à son tour le projet de "la Gronda".

"Lors de sa venue à Gênes il y a trois mois, Di Maio a promis que le mouvement allait en finir avec la Gronda", rappelle le journaliste régional Massimo Minella au Monde. Les "grillini" (surnom des partisans du M5S) étaient d'ailleurs arrivés en tête à Gênes lors des élections générales. Une exception parmi toutes les métropoles du Nord du pays.

Pire encore, Paolo Putti, un conseiller municipal de la ville, membre du Mouvement 5 étoiles aurait fait la sourde oreille face aux inquiétudes des spécialistes concernant le pont...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post