Comment gérez-vous votre compte bancaire ? Certains signes doivent amener à soupçonner Alzheimer

Le chagrin provoqué par le déclin mental d’un proche atteint de démence est assez difficile à gérer. Devoir y ajouter la charge mentale d’une surveillance financière et d’une éventuelle dette à rembourser rend la situation encore plus douloureuse et stressante. C’est le constat dressé par les chercheurs de la Réserve fédérale de New York. Après avoir analysé les rapports de solvabilité américains ainsi que leurs données sanitaires, ils ont remarqué que lorsqu’une personne ayant été assez responsable avec son argent toute sa vie devient négligente avec ses finances, cela peut être le signe d’une démence non encore diagnostiquée.

Quelles sont les solutions pour limiter les effets financiers de la démence ?

« Les effets financiers néfastes des troubles de la mémoire non diagnostiqués exacerbent la pression financière déjà importante à laquelle les ménages sont confrontés après le diagnostic », écrivent les chercheurs, cités par la chaîne CNN. « Au-delà de la susceptibilité aux défauts de paiement, un stade précoce de la maladie d’Alzheimer et des troubles associés peut affecter l’ouverture de nouveaux comptes et l’accumulation de dettes, l’utilisation du crédit et/ou la combinaison de crédits. »

S’organiser en amont

Bien qu’il existe peu d’outils financiers spécifiques à la démence pour réduire les risques qu’une personne dilapide son argent, il existe des mesures à prendre pour limiter les dégâts. (...)

Lire la suite sur Top Santé

Comment se débarrasser des points noirs sur le nez ? Une dermatologue répond
Ces 5 soins après-soleil sont notés 100/100 sur Yuka
3 facteurs clés pour vivre jusqu'à 100 ans, selon une nouvelle étude
Rappel de produits : ces fromages peuvent vous rendre malade
Cet aliment pourrait réduire les effets de la gueule de bois de près de 50%