Gérard Terronès, le jazz libre

Libération.fr

Après Pierre Barouh et Jean Karakos, un autre producteur majeur et symbole de l’indépendance des années 70 s’en est allé. Gérard Terronès, c’était un chapeau à bord droit sous lequel se cachait un amoureux de jazz aux multiples casquettes : producteur, chroniqueur, disquaire, programmateur… Au mitan des années 60, il s’illustre en créant des clubs qui entreront dans la légende (Blues Jazz Museum, le Totem, Gill’s Club) où l’on peut écouter des pianistes comme Georges Arvanitas, Mal Waldron et Siegfried Kessler. Disparus dans les années 2000, ces trois-là résumaient l’ouverture d’esprit de ce producteur que l’on a voulu un peu vite ranger sous l’étiquette free jazz. A la «nouvelle chose» («the new thing»), Terronès aura consacré beaucoup d’énergie, notamment avec Futura et Marge. Dans ces deux labels qui vont marquer les années d’après 1968, on trouvera des Américains et des Européens, des tenants de la tradition et d’autres qui comptaient tout bousculer. Les lister reviendrait à refaire une histoire du jazz. Gardons en tête deux albums, qui auront leur importance pour la jeune génération : Quand le son devient aigu, jeter la girafe à la mer, de Jacques Thollot, et Alors!!! de Michel Portal. Ces dernières années, Terronès était encore à l’action pour des soirées à la Java, tout en produisant des disques. Tenace, coriace, l’homme cultivait sa divergence avec le temps qui passe, refusant même longtemps les avances pour faire de belles rééditions au format d’origine. Sans doute, parce que l’idéal pour lui, comme d’ailleurs pour les deux autres précités qui l’ont précédé dans la tombe, c’était d’avancer, devant, debout, histoire de rester vivant. Il avait 76  ans.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Rap français Nostalgiques vs amnésiques
Vingt ans après, Iam ouvre son «Micro d’argent» à «Libé»
Gérard Terronès, un libertaire du jazz s'en va
«Saturday Night Fever» pas de quoi être fièvre
18-24 mars

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages