Gérard Louvin et Daniel Moyne accusés de viol : leur fils Kevin agressé sexuellement dans un orphelinat

·1 min de lecture

Après la plainte d’Olivier contre Gérard Louvin en janvier dernier, quatre nouvelles plaintes ont vu le jour le 9 février contre le producteur et son époux Daniel Moyne. Dans une longue enquête publiée dans Le Monde, de nombreux détails sordides étaient dévoilés sur les possibles agissements du couple. Alors que l’affaire a pris de plus en plus d’ampleur sur la Toile, Gérard Louvin et Daniel Moyne ont décidé de porter plainte à leur tour pour chantage, déplorant un « imbroglio confus ». Après cette annonce, l’ancien chroniqueur de Touche pas à mon poste a déclaré sur Twitter sa décision de faire une pause. “Je crois que j'ai besoin de souffler un peu auprès de mes vrais amis. A très bientôt !”, a écrit Gérard Louvin. Mais ce n’est pas parce qu’il a disparu des réseaux sociaux qu’il n’entend pas contre-attaquer. Ce samedi 13 février, le septuagénaire a accordé une interview au quotidien Nice-Matin, dans laquelle il a dénoncé le comportement de sa soeur, qui serait à l’origine de cette “cabale”.

Le mari de Daniel Moyne dément fermement les accusations dont il fait l’objet, et avant le début de son entretien avec le quotidien, il a tenu à lire une déclaration dans laquelle il parle de son fils Kevin, qu’il a adopté en 1992. “Comme nous parlons de sujets graves et sensibles, je veux dire que j’ai une pensée pour les victimes, je veux dire les vraies victimes. Et je sais de quoi je parle, puisque j’ai moi-même combattu ces violences. C’est d’ailleurs ce qui m’a conduit à adopter mon (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Marie Drucker : pourquoi elle ne regrette pas d'avoir quitté la présentation du JT de France 2
PHOTOS Angèle célèbre l’anniversaire de sa « soeur », les internautes sont émus
PHOTO Océane et Marine El Himer sexy en body échancré : elles font monter la température
Caroline Margeridon : son appartement parisien cambriolé, un énorme butin dérobé
Gérard Louvin et Daniel Moyne accusés de viols : le producteur s'en prend à sa soeur