Gérard Jugnot vachard avec les Marseillais, des « pseudo-influenceurs »

·1 min de lecture

Gérard Jugnot ne pratique pas la langue de bois et il vient de le prouver en publiant C'est l'heure des contes, un livre dans lequel il revisite des contes pour enfants à sa manière. Dans cet ouvrage qu'il présente comme un "feel bad book pour dépeindre notre monde qui ne va pas bien", le comédien évoque divers sujets de la société moderne qui l'amusent, l'interpellent ou l'agacent. L'occasion pour lui de consacrer quelques lignes aux candidats de téléréalité, un monde parallèle qu'il a beaucoup de mal à comprendre. Interrogé par Paris Match, Gérard Jugnot n'a pas mâché ses mots. "Le côté 'voyez comme je suis beau avec ma nouvelle couleur de cheveux en train de manger une glace' me rend dingue. Sans compter les pseudo-influenceurs, celles et ceux de l'émission de télé 'Les Marseillais' par exemple, qui gagnent des fortunes, sont refaits de partout, vivent à Dubaï", a-t-il déploré.

Puis d'ajouter : "Tant mieux pour eux, me direz-vous, mais quand je vois combien sont payés les soignants, je m'interroge". Un portrait peu flatteur que Gérard Jugnot assume complètement, lui qui a envoyé un dernier tacle bien senti aux candidats de téléréalité en faisant un parallèle avec le monde de la culture, car "rire, rêver, réfléchir, c'est plus important que cent mille 'likes' pour le nouveau tatouage d'un crétin".

Gérard Jugnot n'est pas le seul à avoir une dent contre les candidats des Marseillais. Il y a quelques jours, Hugo Clément s'était publiquement offusqué contre le comportement de (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Rachida Dati refuse de prendre au téléphone les ministres d’Emmanuel Macron
PHOTOS - Hugh Grant : qui sont les femmes de sa vie ?
Les 12 coups de midi : un ancien candidat condamné à 6 mois de prison
François Fillon rabiboché avec Nicolas Sarkozy : les coulisses de leurs retrouvailles
Babeth Étienne : le père de son fils est mort le jour des obsèques de Johnny Hallyday