Gérard Jugnot se confie sur les comédiens "pourris gâtés" au cinéma : "C'est terrible"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

A l'occasion de la sortie en salles de la comédie Pourris Gâtés (ce 15 septembre au cinéma), la star Gérard Jugnot s'est confiée à Télé-Loisirs sur l'éducation donné à son fils Arthur Jugnot mais aussi sur certains travers dans le milieu du cinéma. L'ex membre du Splendid -qui ironisait récemment sur le César remis à la troupe : "Un prix de consolation" dans "une cérémonie sinistre"- incarne dans ce film un père de famille donnant une leçon de vie à ses enfants (joués par les jeunes acteurs Camille Lou, Artus et Louka Meliava), lesquels se révèlent très privilégiés, complètement en dehors des réalités et souvent désagréables... Et des personnes capricieuses, Gérard Jugnot (70 ans) en a croisé beaucoup durant sa carrière de comédien et de réalisateur. Celui qui a sauvé le tournage du film Les Choristes évoque ces "pourris gâtés" du septième art.

"C’est sûr que les pourris gâtés dans notre métier sont nombreux... Acteur, c’est terrible, c’est un métier d’enfant gâté !", lance Gérard Jugnot, sans langue de bois. Il poursuit, assurant ne pas faire partie de ce type d'acteurs capricieux : "Vous savez, je ne me sens pas acteur, vu que je suis aussi metteur en scène, je me sens plus... faisant du spectacle ! Et moi quand je suis metteur en scène, il n'y a pas beaucoup de caprices car les gens savent qu'ils ne me la font pas à l’envers. La chance qu'on a eu au Splendid, c'est de ne pas avoir fait le conservatoire. On est pas rentré directement par la grande porte... On n'a pas eu de loges, (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Francis Veber se paie Luc Besson : "Il est totalement illettré"
Tanguy le retour (M6) : ce que vous devez savoir sur Éric Berger
Reda Kateb se souvient ses débuts très précaires où des huissiers venaient régulièrement frapper à sa porte
"Il était vraiment en souffrance" : Richard Anconina revient sur la fin de vie difficile de Jean-Paul Belmondo (VIDEO)
Equalizer 2 (TF1) : un tournage marqué par une fusillade sur le plateau

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles