Gérard Depardieu s'en prend à Jeanne Balibar et Patrick Bruel pour leur travail sur Barbara

L’amour que porte Gérard Depardieu à Barbara est connu de tous. Après un album de reprises et une première série de lectures de textes au Théâtre des Bouffes du Nord, L’acteur va d’ailleurs remonter sur scène pour le vingtième anniversaire de la mort de la chanteuse, pour réciter ses plus belles chansons, cette fois-ci au Cirque d'Hiver.

Dans un entretien pour L’Obs, Gérard Depardieu a évoqué les autres réinterprétations du travail de Barbara, en chanson comme au cinéma. Le comédien, par exemple, ne trouve pas Jeanne Balibar à son goût dans le biopic de la Dame en noir de Mathieu Amalric. « Ça ne va pas. Ceux qui ont connu Barbara savent qu'elle n'a rien à voir avec celle qu'incarne Jeanne Balibar », a-t-il expliqué. « Je trouve plus fidèle Louis Garrel en Godard dans “Le Redoutable”, que cette Barbara dont on ne voit, dans le film, que les postures, mais dont on ne sent jamais l'immense humanité. Ce qui sauve néanmoins le film d'Amalric, c'est qu'il n'est pas un biopic. Ras-le-bol des biopics ! »

Cependant, Jeanne Balibar et Mathieu Amalric n’ont pas été les seuls à devoir subir les critiques de Gérard Depardieu. Patrick Bruel était de la partie, lui aussi, au détour d’une réflexion sur son album : « Je ne veux pas être la caution d'une famille de croque-morts ni d'une industrie musi­cale qui fait du pognon avec le 20e anniversaire de la disparition de Barbara. On s'est déjà infligé Patrick Bruel, ça suffit ». Ambiance.

Retrouvez cet article sur Vanity Fair
En kiosque
Trash et cash
Avant-première
Arrête-moi si tu peux
Dynastie

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages