Gérard Depardieu devant les tribunaux pour conduite en état d'ivresse

Après avoir été arrêté hier pour conduite en état d'ivresse, Gérard Depardieu s'est vu retiré son permis de conduire. Il devra aussi comparaître devant la justice dans quelques jours.

Circulez, il n'y a rien à voir ! Après avoir été arrêté pour conduite en état d'ivresse et placé en garde à vue hier après-midi, Gérard Depardieu a quitté dans la soirée le commissariat où il était retenu. Mais notre Gégé national n'est pas pour autant sorti d'affaire : non content de s'être vu retirer son permis de conduire, il devra également répondre de ses actes devant les tribunaux.

Selon l'AFP, l'acteur de 63 ansa en effet été convoqué le 13 décembre pour une audience de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Une audience durant laquelle Gérard Depardieu devra dire s'il reconnait ou non les faits qui lui sont reprochés. Le procureur proposera alors une peine, qui devra ensuite être validée par un juge en vue d'une audience publique.

Pour rappel, Gérard Depardieu a fait une chute de scooter jeudi à Paris. Visiblement éméché, le comédien, qui avait déjà eu un accrochage en scooter l'été dernier, a refusé de se soumettre à un test d'alcoolémie lors de l'arrivée de la police. L'interprète d'Obélix a alors été conduit au commissariat, où un éthylotest lui a été administré et a révélé qu'il présentait un taux d'alcoolémie de 1,8 gramme par litre de sang, alors que le taux autorisé en France est limité à 0,5 gramme. Comme tout automobiliste français qui conduit en état d'ivresse, Gérard Depardieu est passible d'une amende de 4.500 euros, d'une peine de prison maximale de deux ans, et d'un retrait de six points sur son permis de conduire.

Jordan Grevet

Retrouvez cet article sur CloserMag.fr

Joe Jackson : le père de Michael Jackson victime d'un AVC
Look du jour : Lea Michele très décolletée à la soirée Miss Golden Globe
Halle Berry et Gabriel Aubry se mettent d'accord sur la garde de leur fille

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.