Gérard Depardieu : Son départ passe très mal

Depuis l’annonce du déménagement de Gérard Depardieu en Belgique, les critiques pleuvent sur l’acteur. Ce matin, Jean-Marc Ayrault a réagi à son tour en ayant des mots durs pour l’interprète d’Obélix.

Gérard Depardieu est devenu un sujet de débat politique. L’annonce de son déménagement en Belgique, qui implique un probable exil fiscal, a déclenché une vague d’indignation dans la classe dirigeante. Un député de gauche a ainsi proposé que l’acteur soit déchu de la nationalité française, lui comme tous les exilés fiscaux. A droite, on a préféré ériger le comédien en symbole de l’inefficacité de la politique fiscale du gouvernement jugée contre-productive par l’opposition.

Ce matin, c’est le Premier ministre en personne qui s’est emparé du sujet. Interrogé dans Les 4 vérités sur France 2, Jean-Marc Ayrault a cloué Depardieu au pilori. « Je trouve ça assez minable, a-t-il lâché. C’est une grande star, tout le monde l’aime comme artiste. Mais se mettre juste de l’autre côté de la frontière, il y’a quelque chose de, je dirais, presque assez minable. Tout ça pour ne pas payer d’impôts… Payer un impôt c’est un acte de solidarité, un acte patriotique. Et quand on demande aux plus riches des Français un effort supplémentaire, est-ce que c’est porter atteinte à leur dignité ? » Gérard Depardieu répondra peut-être lui même à la question. Pour l’instant en tout cas, l’acteur n’a pas apporté la moindre précision sur les motivations de son déménagement…

Retrouvez cet article sur voici.fr


Gérard Depardieu choisit l’exil fiscal en Belgique
AUDIO Gérard Depardieu en duo avec la fille du président ouzbek
Gérard Depardieu perd son permis de conduire après son accident
Gérard Depardieu en garde à vue pour conduite en état d’ivresse
Gérard Depardieu aurait acheté une maison en Belgique

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.