Gérard Collomb : «La France n'a jamais été aussi divisée qu'aujourd'hui»

Le premier tour de l'élection présidentielle de 2022  a révélé une division des Français quasiment inédite sur le plan politique, avec l'apparition de trois nouveaux blocs distincts . Un constat que partage l'ancien ministre de l'Intérieur du premier quinquennat d'Emmanuel Macron , Gérard Collomb. Invité de Thierry Dagiral dimanche dans Europe Matin Week-end, l'ex-maire de Lyon est revenu sur son passage au gouvernement, ponctué de réussites et aussi d'échecs. "On voulait aller vers une France apaisée, et jamais la France n'a été aussi divisée qu'aujourd'hui", affirme-t-il d'abord sur Europe 1.

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-8 en podcast et en replay ici 

"Il y a un vrai problème de ce point de vue là", enchérit Gérard Collomb, qui tient toutefois à souligner des succès sur le plan économique. "Avant le Covid, il y a eu des créations d'emploi extrêmement fortes", estime l'ancien maire de Lyon, arrivé quatrième lors des élections municipales de 2020.

"Le problème des banlieues n'a pas été résolu", estime Collomb

"Mais d'un point de vue sociétal, la fragmentation de la société française s'est accrue, et en particulier le problème des banlieues n'a pas été résolu", ajoute Gérard Collomb sur Europe 1. Pour l'ancien ministre de l'Intérieur, ce constat explique l'apparition de trois blocs qui composent le nouveau paysage politique français. "Il y a un certain nombre de gens que cette situation angoisse, que ce soit dans un sens ou dans l'autre", assure-t-il au micro ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles