Gérald Darmanin s'accroche avec le journaliste d'Europe 1Matthieu Belliard sur l'éducation à la maison

·1 min de lecture

Sans mauvais jeu de mots, on peut dire que Gérald Darmanin est parti en croisade contre l'islamisme radical dans notre société. Le ministre de l'Intérieur a passé la vitesse supérieure depuis l'assassinat du professeur Samuel Paty le 16 octobre dernier, notamment pour ce qui est de l'éducation de la jeunesse. Celui qui s'apprête à devenir père pour la première fois veut notamment empêcher l'éducation à la maison et forcer les familles à inscrire leurs enfants à l'école. Une réforme qui ne plaît pas à tout le monde, peu importe la classe sociale. Gérald Darmanin a pu le constater ce matin sur Europe 1.

Le ministre était l'invité de Sonia Mabrouk pour une interview sur la chaîne de radio, mais n'a pu échapper à une question du journaliste Matthieu Belliard, qui a tout de suite annoncé son parti pris : "Est-ce que vous avez un chiffre, un lien documenté, qui fait le lien entre les enfants qui sont instruits en famille, la radicalisation, le séparatisme... Quel est le rapport ?" lui demande le journaliste qui instruit visiblement ses enfants à la maison. Une porte grande ouverte pour Gérald Darmanin qui y a vu une opportunité en or pour dénoncer le manque d'objectivité de certains journalistes : "En plus vous dites que vous êtes touché personnellement, c'est un beau travail de journaliste que de parler de votre cas personnel !" lance notamment le ministre. Matthieu Belliard a beau vouloir mettre un terme à l'échange en tentant de lancer la publicité, le ministre ne lâche pas l'affaire (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Miss France 2021 : ce terrible drame vécu par Diane Febvay, Miss Lorraine, la veille de son sacre
PHOTO Karlie Kloss bientôt maman : la top model est enceinte de son premier enfant !
L'amour est dans le pré : découvrez la date de diffusion du bilan
PHOTO Jean-Paul Belmondo : un cliché de l’acteur posté sur Instagram par Nicolas Bedos inquiète
VIDEO Patrick Sébastien : cette sombre anecdote sur l’un de ses sketchs après la mort de son fils