Gérald Darmanin a rendez-vous avec les syndicats de police, sur fond de grogne contre Macron

·1 min de lecture

Unité-SGP d'abord, Alliance dans la foulée… Le ministre de l'Intérieur reçoit vendredi, en bilatérales, l'ensemble des syndicats de police. Pour Gérald Darmanin, l'objectif est double. Il compte d'une part travailler avec eux sur les solutions à trouver aux "7 péchés capitaux" (formation, encadrement, maintien de l'ordre, inspection, lien police-population…) qu'il avait identifiés devant la commission des lois de l'Assemblée nationale fin novembre. Il souhaite également préparer le "Beauvau de la sécurité", convoqué en janvier par le président de la République, mais que deux organisations, Alliance et Unsa, ont décidé de bouder.

Lire aussi - Boycott des syndicats de policiers Alliance et Unsa : le "Beauvau de la sécurité" est-il déjà en danger?

Les rassemblements de colère se multiplient 

Le bras de fer entamé avec Emmanuel Macron par ces deux syndicats fait suite aux déclarations du chef de l'Etat le 4 décembre au média en ligne Brut, dans lesquelles il avait stigmatisé les contrôles au faciès et reconnu des violences de la part de certains policiers. L'annonce d'un "Beauvau de la sécurité" afin d'"améliorer les conditions d'exercice" des forces de l'ordre et "consolider" leurs liens avec les Français n'a d'ailleurs pas calmé la grogne des policiers.

Depuis deux semaines, les rassemblements et mouvements de colère se multiplient dans certaines villes de province (Nantes, Bordeaux…) ainsi que dans la capitale. A Paris, ceux qui s'étaient rassemblés lundi au pied de l'Arc de Tr...


Lire la suite sur LeJDD