Gérald Darmanin met à l'étude la dissolution de Génération identitaire

·1 min de lecture

Ce mardi 26 janvier, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé avoir "demandé aux services du ministère de l'Intérieur de réunir les éléments qui permettraient (...) de proposer la dissolution de Génération identitaire".

La machine est lancée. Ce mardi 26 janvier, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé avoir "demandé aux services du ministère de l'Intérieur de réunir les éléments qui permettraient (...) de proposer la dissolution de Génération identitaire". Le ministre s'est dit "scandalisé" par la récente opération anti-migrants du groupuscule d'extrême droite dans les Pyrénées."Scandalisé" par Génération identitaire, Gérald Darmanin met à l'étude sa dissolution pic.twitter.com/cu1TGNNQ1p— BFMTV (@BFMTV) January 26, 2021 "Si les éléments sont réunis, je n'hésiterai pas à proposer la dissolution", a ainsi ajouté Gérald Darmanin, pointant du doigt "le travail de sape de la République des militants de Génération identitaire". La semaine dernière, une trentaine de leurs militants dans des voitures sérigraphiées "Défend Europe" s'était installée au Col du Portillon, près de Luchon (Haute-Garonne), afin de bloquer le passage depuis l'Espagne.A LIRE AUSSI : Génération identitaire : 30 militants traquent les "afro-maghrébins" à la frontière franco-espagnoleLe ministère de l'Intérieur agira "évidemment dans le cadre des lois et des règlements de la République en proposant notamment, une fois que ces éléments seront réunis, le...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?

Projet de loi contre les "séparatismes", 20 milliards pour l'écologie, plan jeunesse : le discours de politique générale de Jean Castex