Gérald Darmanin déplore « la faiblesse des moyens de la justice »

·1 min de lecture
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a expliqué que le budget de la justice allait être augmenté, comme les moyens avec la création de places supplémentaires en prison.

Le ministre de l’Intérieur, qui a participé cette semaine au rassemblement des policiers, revient pour « Le Parisien » sur la relation police/justice.

Voilà un message qu'Éric Dupond-Moretti a dû apprécier? Gérald Darmanin était mercredi aux côtés des policiers lors du rassemblement organisé devant l'Assemblée nationale. Ces mêmes policiers qui ont pris pour cible la justice après la mort de deux des leurs en deux semaines et dont le garde des Sceaux a dénoncé les propos virulents. Le ministre de l'Intérieur a remis une pièce dans la machine ce samedi en déplorant « la faiblesse des moyens de la justice » dans Le Parisien.

Mercredi, les syndicats de policiers ont réaffirmé ressentir un « sentiment d'impunité » de la justice contre ceux qui commettent des violences à l'encontre des forces de l'ordre. Dans certains slogans et tracts, les invectives contre les magistrats étaient très dures. Ils dénonçaient notamment une forme de laxisme face aux violences contre les policiers. À ce sujet, Gérald Darmanin répond : « Les propos qui sont tenus ou les tracts qui sont distribués, je ne les fais pas miens. » Mais ?

À LIRE AUSSI Coignard ? Gérald Darmanin, premier manifestant de France

« Mais mon travail, c'est d'écouter l'émotion, d'entendre la colère, de comprendre les revendications, de distinguer le bon grain de l'ivraie, puis de les transformer en textes législatifs, en moyens matériels et en soutien humain », ajoute-t-il.

« Nous avons l'un des plus petits budgets pour la justice d'Europe »

Gérald Darmanin n'envisage pas un droit de regard de la police sur la justice, comme l'a évoqué Olivier Faure avant de rétrop [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :