Gérald Darmanin : découvrez ce talent caché qui lui a permis de se faire de l’argent de poche

·1 min de lecture

Le saviez-vous ? Emmanuel Macron et Gérald Darmanin ont un point commun. Si le premier était considéré comme "le roi des karaokés" lorsqu'il était étudiant, le second a également donné de la voix dans sa jeunesse. Alors que le président de la République donnait tout ce qu'il avait sur des chansons de Johnny, celui qui a été nommé ministre de l'Intérieur en juillet dernier chantait dans les bars pour se faire de l'argent de poche. A l'époque, ce dernier était lycéen à Paris et avait besoin de gagner sa vie, afin de s'accorder quelques plaisirs en dehors des cours. En plus d'avoir été pion, arbitre de foot ou veilleur de nuit, il a donc été "chanteur dans des restaurants", relatait Ouest France en février 2018.

"Ma mère était le 'Huggy-les-bontuyaux' du quartier, elle connaissait tous les bars qui cherchaient du monde", confiait le principal intéressé, dans des propos rapportés par nos confrères de Capital. Ainsi, pour "'40 euros la soirée", Gérald Darmanin se lâchait et mettait l'ambiance dans les bistrots de Paris. "Il entonnait les classiques de Brassens, Brel ou Renaud, accompagné d'une guitare."

S'il a un temps fait ça pour l'argent, la musique a continué à faire partie de sa vie. À l'enterrement d'un élu municipal, celui qui s'apprête à devenir papa avait interprété Adieu l'ami de Gilbert Bécaud, en hommage à son collègue disparu. "Sa version a cappella nous a bouleversés", reconnaissait le député Vincent Ledoux, qui était présent.

Même scénario, beaucoup plus heureux cette (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Les 12 coups de midi : un ancien candidat condamné à 6 mois de prison
François Fillon rabiboché avec Nicolas Sarkozy : les coulisses de leurs retrouvailles
Le saviez-vous ? Une célèbre animatrice a convaincu François Hollande d’écrire un livre pour enfants
Mette-Marit de Norvège bientôt grand-mère... à 50 ans
Dominique de Villepin : ces "sommes colossales" qui interrogent