Gérald Darmanin appelle à "contrôler davantage" le pass sanitaire

·2 min de lecture
Un pass sanitaire (illustration) - GEOFFROY VAN DER HASSELT © 2019 AFP
Un pass sanitaire (illustration) - GEOFFROY VAN DER HASSELT © 2019 AFP

Gérald Darmanin a annoncé mercredi avoir, sur instruction d'Emmanuel Macron, demandé aux préfets de durcir les contrôles du pass sanitaire, dont le nombre a diminué de moitié ces dernières semaines, alors que l'épidémie de Covid-19 connaît un rebond.

"Le président de la République, vu l'augmentation du taux d'incidence, l'hiver arrive, le virus circule plus, m'a demandé de demander aux préfets, aux policiers et aux gendarmes de contrôler davantage, comme avant", a détaillé le ministère de l'Intérieur, sur Europe 1.

"On avait grosso modo en septembre 50.000 personnes qui étaient contrôlées chaque semaine et à peu près 8000 établissements. Si je regarde les chiffres de la semaine dernière, c'était à peu près la moitié", a-t-il dit.

Cibler les établissements "peu respectueux des règles"

Obligatoire depuis le 21 juillet dans les lieux (culture, loisirs, sports, salons...) accueillant plus de 50 personnes, le pass sanitaire avait été étendu le 9 août à l'accès aux hôpitaux sauf urgences, aux bars et restaurants, aux grands centres commerciaux sur décision préfectorale et aux transports longue distance.

Les préfets sont notamment invités à "cibler les établissements identifiés comme peu respectueux des règles" à l'égard desquels il leur est demandé de "faire preuve de fermeté", selon le télégramme du ministre de l'Intérieur daté de ce mercredi et consulté par l'AFP.

"Merci de votre mobilisation et de vos consignes qui vont s'appliquer, je le sais, avec discernement", a conclu Gérald Darmanin dans une phrase manuscrite.

Face au rebond épidémique, avec "une hausse de 40% en une semaine du taux d'incidence", Emmanuel Macron a mis la pression mardi soir sur les seniors pour qu'ils se fassent injecter une dose de rappel, sous peine de perdre leur pass sanitaire à compter du 15 décembre.

Après l'allocution du chef de l'Etat, le ministère de l'Education nationale a annoncé par ailleurs le retour du port du masque obligatoire à l'école élémentaire à partir de lundi dans toute la France.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles