Gérald Darmanin annonce la dissolution du groupuscule d'ultradroite "Zouaves Paris"

·1 min de lecture

Le groupuscule avait notamment été mis en cause durant les violences commises au meeting d'Eric Zemmour à Villepinte. Le ministre de l'Intérieur a annoncé sa dissolution mercredi.

Le groupuscule d'ultradroite les Zouaves Paris, soupçonné notamment d'être impliqué dans les violences commises lors du meeting d'Eric Zemmour à Villepinte en décembre, a été dissous mercredi en Conseil des ministres, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Selon le décret de dissolution, ce groupe informel, apparu en 2017 et rassemblant une vingtaine de membres, est accusé d'être "à l'origine de nombreux et récurrents agissements violents" et de "propager un discours ouvertement raciste", diffusant "régulièrement des images reprenant les symboles de l'idéologie nazie".

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur a pointé du doigt un groupuscule qui "appelait à la haine et à la violence". 

Dans différentes publications, ce rassemblement adepte d'actions éclair comme celles des "hooligans" défend "le concept de supériorité des 'blancs'", précise le décret. Toujours selon le décret, les Zouaves Paris incitent à des "comportements violents à l'encontre des homosexuels et transsexuels". 

Soupçons de violences envers des militants antiracistes

Le groupuscule, surnommé les ZVP, est constitué à la fois d'anciens membres du Groupe union défense (GUD), du Bastion social et de Génération identitaire, ces deux derniers ayant été dissous.
Soupçonné d'être impliqué dans les violences qui ont visé des militants de SOS Racisme lors de la réunion électorale d'Eric Zemmour à Villepinte (Seine-Saint-Denis) le 5 décembre, le dirigeant présumé du groupe, Marc de Cacqueray-Valmenier, a été mis en examen pour violences volontaires mi-décembre.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Gérald Darmanin : ce candidat à la Présidentielle contre qui il compte porter plainte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles