Gérald Darmanin accusé de viol : le ministre de l'Intérieur convoqué au tribunal

·1 min de lecture

Vendredi 12 mars après-midi, Gérald Darmanin est convoqué au tribunal judiciaire de Paris, avec ses deux avocats Pierre-Olivier Sur et Mathias Chichportich, selon les informations de l’AFP. Le ministre de l’Intérieur doit faire face à la juge d’instruction et surtout à Sophie Patterson-Spatz, pour la première fois depuis le début de la procédure. Cette dernière, qui est une ancienne call-girl, accuse l’homme politique de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance. Pour rappel, le bras droit d’Emmanuel Macron avait été placé, mi-décembre 2020, sous le statut de témoin assisté. L’affaire, qui dure depuis des années (les faits présumés remontent à 2009), avait été classée sans suite en 2017, puis en 2018.

De son côté, la plaignante ne s’est pas rétractée pour autant et a décidé de relancer sa plainte, soutenue par Me Elodie Tuaillon-Hibon et Me Marjolaine Vignola. C’est désormais une autre juge d’instruction qui est en charge de l’enquête et ce, depuis l’été dernier. Lors de son passage dans Vous avez la parole, diffusé sur France 2 au mois de février, Gérald Darmanin avait affirmé : "Je ne serai pas mis en examen dans cette affaire (…) Il y a eu trois décisions de justice successives (…) Je constate qu’au bout de quatre ans, cette calomnie ne cesse pas."

En février 2018, le ministre de l’Intérieur avait reconnu avoir eu une relation sexuelle avec Sophie Patterson-Spatz, en assurant toutefois que cela avait été librement consenti. "Il n’y a eu aucune contrepartie. Il faut quand (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Patrick Pelloux ne mâche pas ses mots contre le gouvernement et la campagne de vaccination : "On s'y est pris comme des guignols" (VIDEO)
"Si le ridicule tuait, il tuerait plus que le Covid..." : la violente attaque d'Emmanuel Macron contre les élus dans la gestion de la crise
Emmanuel Macron envisagerait un confinement dur et total de l'Île-de-France
Axel Kahn fustige la décision d'Emmanuel Macron de ne pas reconfiner : "D'un point de vue sanitaire, c'est désastreux" (VIDEO)
Le prince William sort du silence après l'interview de Harry et Meghan : "Nous ne sommes pas une famille raciste" (VIDEO)