Les Géorgiens défilent à Tbilissi pour défendre leur candidature à l’Union européenne

IRAKLI GEDENIDZE / REUTERS

“Plusieurs organisations proeuropéennes et tous les groupes d’opposition avaient appelé à une ‘Marche pour l’Europe’, lundi soir à Tbilissi, pour ‘démontrer l’attachement du peuple géorgien à son choix européen et aux valeurs occidentales”, rapporte Euronews.

Le rassemblement pacifique, où se mélangeaient joyeusement drapeaux européens et géorgiens, intervenait quelques jours après la décision de la Commission européenne de n’offrir à la Géorgie qu’une vague “perspective européenne”, après l’étude de son dossier de candidature.

La Géorgie a présenté sa candidature en mars, en même temps que la Moldavie et l’Ukraine, quelques jours après l’invasion de cette dernière par la Russie. Alors que la Commission a recommandé aux pays membres de l’UE d’accorder le statut officiel de candidats à l’Ukraine et à la Moldavie, “elle n’a pas été aussi loin avec la Géorgie”, se contentant de lui offrir la vague “perspective” de devenir, un jour, membre de l’UE, explique Agenda.

“La Commission a dressé une liste d’exigences devant être remplies d’ici à la fin de l’année, avant qu’une nouvelle décision puisse être rendue sur la candidature”, précise le site d’information géorgien. L’Europe demande notamment à la Géorgie d’agir contre la corruption, renforcer la liberté de la presse, mettre un terme aux divisions politiques, et lutter contre l’emprise des oligarques sur l’économie et la gestion du pays.

The Spectator note “un sentiment croissant de frustration” dans le pays, qui se sent “exclu du club, alors même que l’Ukraine, un pays se battant littéralement pour sa survie, et la Moldavie, une nation plus pauvre aux liens historiquement étroits avec la Russie, y sont accueillis” avec enthousiasme.

“Recul politique”

Mais si l’UE “est impressionnée par le courage et la résistance de l’Ukraine face à la guerre et par le gouvernement réformateur moldave, elle s’inquiète de ce qui est perçu comme un ‘recul politique’ de Tbilissi ces dernières années”, analyse Radio Free Europe-Radio Liberty (RFE-RL).

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles