Géorgie : la récolte des graines précieuses des sapins

Les seules ressources d'une vallée reculée et pauvre de la région de la Ratcha, en Géorgie, sont les forêts de sapins de Nordmann, au sommet desquels on trouve, l'automne venu, des "hommes-écureuils". Jeko Memanshvili est l'un d'entre eux. À la force de ses bras, il va se hisser jusqu'au sommet d'un sapin ; 15 mètres d'effort sans corde. Une fois en haut, il va se harnacher pour récolter librement l'or vert de la forêt de la Ratcha. "On les cueille toutes, ils les prennent pour semer, et même quand il y a un ver dedans, chaque pomme de pin contient encore des graines", explique le cueilleur. 70 euros le kilo Pour en ramasser le plus possible, il est prêt à tout, même à une manoeuvre périlleuse : passer d'un arbre à l'autre par la cime. Avec son équipe, il est payé au poids. La saison ne dure que trois semaines pour les 300 à 400 cueilleurs. Chaque équipe collecte quotidiennement jusqu'à 700 kilos de pommes de pin, qui sont ensuite transportées jusqu'à la capitale Tbilissi, où elles sont séchées puis concassées jusqu'à en séparer les précieuses graines convoitées dans toute l'Europe. Le kilo vaut plus de 70 euros.