Géorgie post-soviétique : une émancipation sous la tutelle de l'Église orthodoxe

·1 min de lecture

Après la dissolution de l'Union soviétique en 1991, la Géorgie s'émancipe sous la tutelle de l'Église orthodoxe. La religion, considérée comme l'opium du peuple par les communistes, tire désormais les ficelles du pays. Mais elle pourrait devenir un frein aux ambitions européennes du pays de naissance de Staline.

Nos série de reportages sur les 30 ans de la dissolution de l'URSS :

Staline regretté en Russie ?

En Ukraine, la "décommunisation" et la chute des symboles soviétiques


Lire la suite

Lire aussi:
Trente ans après la chute de l'URSS, la Géorgie toujours sous influence russe
Russie : l’impossible mémoire des répressions soviétiques
Trente ans après la dissolution de l’URSS : Staline regretté en Russie ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles