En Géorgie, le parti au pouvoir contre-manifeste pour défendre la loi sur "l'influence étrangère"

Des milliers de personnes ont participé, lundi, à un rassemblement à Tbilissi organisé par le parti du Rêve géorgien pour défendre le projet de loi sur "l'influence étrangère". Cette mobilisation intervient au lendemain d'une massive manifestation contre ce texte, jugé liberticide par l'opposition.

La Géorgie est tiraillée entre ses aspirations européennes et les influences russes. Le parti au pouvoir Rêve géorgien a organisé, lundi 29 avril, un rassemblement pour afficher son soutien au projet de loi sur "l'influence étrangère", jugé liberticide et dénoncé lors de manifestations massives auxquelles ont participé des milliers de Géorgiens, la veille.

Examiné lundi au Parlement, le texte prévoit de contraindre toute ONG ou tout média recevant plus de 20 % de son financement de l'étranger à s'enregistrer administrativement en qualité d'"organisation défendant les intérêts d'une puissance étrangère".

Lundi soir, des milliers de personnes ont rejoint un rassemblement organisé devant le Parlement par le parti du Rêve géorgien, mais il est apparu que de nombreux manifestants, dont des fonctionnaires, avaient été transportés sur place afin d'y participer. Des chaînes de télévision ont ainsi diffusé les images de nombreux manifestants descendant de bus affrétés par le parti au pouvoir.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Des milliers de Géorgiens à nouveau rassemblés à Tbilissi contre la loi sur "l'influence étrangère"
En Géorgie, de nouvelles manifestations contre la loi controversée sur les "agents de l'étranger"
Salomé Zourabichvili : "L’UE doit être présente et donner un sentiment de sécurité aux Géorgiens"