Géorgie: des milliers de manifestants à Tbilissi à l'appel de l'opposition

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue à Tbilissi jeudi soir 14 novembre. Certains manifestants ont même planté des tentes sur la principale avenue de la ville, déterminés à rester tant qu’ils n’obtiendront pas gain de cause. Des protestations, à l’appel de l’opposition, après le rejet au Parlement d’une réforme du système électoral pourtant promise depuis plusieurs mois.

C’était une promesse formulée en juin par le puissant chef du parti majoritaire Rêve géorgien pour mettre fin à un précédent mouvement de contestation.

Le leader Bidzina Ivanichvili avait promis de supprimer le mode de scrutin mixte pour les législatives de 2020 et d'introduire la proportionnelle, l’actuel système étant jugé trop favorable au parti au pouvoir.

Mais ce jeudi, des députés du Rêve géorgien ont fait échouer la réforme promise, suscitant la colère des partis d'opposition et de la société civile descendue immédiatement dans la rue. Dans la foulée, quelques parlementaires membres du Rêve géorgien ont annoncé qu’ils quittaient le parti.

Parallèlement à la contestation sur l’avenue Roustaveli, la principale artère de la capitale, les chefs de la plupart des formations de l’opposition ont organisé des négociations inédites. Objectif : former un front uni contre le Rêve géorgien et obtenir la tenue d’élections législatives anticipées.

Les consultations entre les partis vont se poursuivre jusqu’à dimanche, où une grande action de protestation a d’ores et déjà été programmée, avec des manifestants attendus de toutes les régions de Géorgie.

À lire aussi : Géorgie: l’indépendance de la chaîne d’opposition «Roustavi 2» menacée