Géorgie : un cameraman tué par des militants d’extrême droite

·1 min de lecture
Le cameraman a été tué en marge d’une manifestation LGBT en Géorgie.
Le cameraman a été tué en marge d’une manifestation LGBT en Géorgie.

Il avait 37 ans et travaillait pour la chaîne indépendante Pirveli. Alexander Lashkarava, un cameraman, a trouvé la mort en Géorgie, après avoir été lynché par des manifestants, en marge d?une manifestation LGBTQ. Son employeur a fait part de cette nouvelle à la presse, dimanche 11 juillet. Le corps de la victime a été retrouvé dans son lit, avec de nombreuses fractures au niveau du visage. Plus de 50 journalistes avaient été attaqués le même jour, alors que la marche LGBTQ initialement prévue dans les rues de la capitale Tbilissi a finalement été annulée, par crainte pour la sécurité des participants.

Reporters sans frontières (RSF) a condamné ces attaques, précisant que des journalistes « ont subi des blessures incluant des commotions, des brûlures chimiques et des fractures du bras ». L?ONG a accusé les autorités de « culpabilité passive » et estimé que la police avait manqué à son devoir de protection envers les journalistes.

Une enquête a été ouverte

Le ministère géorgien de l?Intérieur a assuré dimanche dans un communiqué qu?une enquête avait été ouverte pour déterminer les causes de la mort du cameraman lors de cette manifestation. Des défenseurs des droits de l?homme ont appelé à une manifestation dimanche après-midi afin d?appeler à la démission du Premier ministre, Irakli Garibashvili.

À LIRE AUSSIIls ont nui à la liberté d?expression en 2020

Plusieurs personnalités et dirigeants du monde de la télévision ont accusé le gouvernement d?avoir orchestré u [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles