Géopolitique. Taïwan, l’endroit “le plus dangereux au monde”

·1 min de lecture

Selon certains observateurs, la montée en puissance militaire de la Chine incitera “tôt ou tard” Pékin à faire usage de la force pour annexer l’île rebelle et tester la domination américaine dans le Pacifique. Pour The Economist, Taïwan est donc devenue un enjeu planétaire.

Taïwan est depuis longtemps au centre d’une ambiguïté diplomatique. D’un côté, Pékin considère qu’il n’y a qu’une seule Chine et que l’île est une province rebelle. De l’autre, Washington “acquiesce à l’idée d’une seule Chine”, mais a passé soixante-dix ans “à s’assurer qu’il y en a deux”, observe The Economist.

Cette “ambiguïté stratégique” est pourtant en train de voler en éclats, à tel point que Taïwan est aujourd’hui “l’endroit le plus dangereux au monde”, comme l’écrit le magazine en couverture de son édition du 1er mai 2021.

À lire aussi: Tensions. Taïwan dénonce une incursion record de 25 avions militaires chinois près de ses côtes

Les États-Unis redoutent en effet de ne plus être en mesure d’empêcher la Chine d’annexer Taïwan. On constate depuis vingt-cinq ans une montée en puissance militaire de la Chine, explique le magazine britannique, et certains observateurs considèrent que la nouvelle supériorité militaire chinoise incitera “tôt ou tard” Pékin à faire usage de la force contre l’île rebelle, située à 160 kilomètres des côtes de la Chine.

La marine chinoise s’est dotée de 90 grands navires et sous-marins au cours des cinq dernières années, soit quatre à cinq fois plus que ce dont dispose l’US Navy dans l’ouest du Pacifique, indique The Economist. La Chine, qui construit plus de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles