Génocide des Tutsis au Rwanda: les deux derniers fugitifs recherchés par le Mécanisme déclarés morts

C’est la fin d’une traque de près de trente ans. Les deux derniers fugitifs recherchés par le Mécanisme qui a remplacé le Tribunal pénal international pour le Rwanda ont été déclarés morts ce mercredi 15 mai dans un communiqué du bureau du procureur de l’organisation.

Avec notre correspondante à Kigali, Lucie Mouillaud

Selon Serge Brammertz le procureur du Mécanisme, Charles Sikubwabo, bourgmestre de Gishyita dans la province de Kibuye et Riyandikayo, au Rwanda, homme d’affaires de la même région, sont tous les deux morts en 1998. Le premier à Ndjaména au Tchad et le second à Kinshasa en RDC. « On a reconstitué le parcours pour les deux : quand ils sont partis vers le Congo et dans quel camp de réfugiés ils étaient. On a pu identifier d’autres individus de leur entourage, y compris des individus qui étaient présents à l’hôpital quand la personne est décédée ou qui étaient présents au moment de l’enterrement », déclare-t-il.

Un autre dossier toujours en cours

Un autre dossier toujours en cours est celui de Fulgence Kayishema, tout dernier fugitif arrêté en Afrique du Sud l’année dernière. L'ancien inspecteur de police rwandais est suspecté de crimes de génocide dont le Mécanisme demande le transfert vers Arusha.


Lire la suite sur RFI