Génocide des Tutsi : un prêtre franco-rwandais incarcéré en France

·1 min de lecture

Un prêtre rwandais, installé depuis plus de 20 ans en France et naturalisé, est incarcéré depuis mercredi, rattrapé par des accusations sur son rôle lors du massacre de Tutsi réfugiés dans son église en 1994, au début du génocide au Rwanda. Marcel Hitayezu, né en 1956, a été mis en examen mercredi, accusé d'avoir "privé de vivres et d'eau des Tutsi s'étant réfugiés dans son église" et d'avoir "fourni des vivres aux miliciens ayant attaqué les Tutsi réfugiés" dans sa paroisse de Mubuga, dans le sud du Rwanda, a appris l'AFP vendredi auprès du parquet national antiterroriste (Pnat), également chargé de suivi des dossiers de crimes contre l'humanité.

"Marcel H. a contesté ces faits lors de son interrogatoire devant le juge d'instruction", a précisé le Pnat dans un communiqué. Selon une source proche de l'enquête, le prêtre a été interpellé mercredi par les enquêteurs de l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité (OCLCH), à son domicile de Montlieu-la-Garde, un village de Charente-Maritime dont il était, selon le diocèse joint par l'AFP, vicaire de la paroisse.

"Complicité de crimes contre l'humanité"

Cette arrestation a été ordonnée par un magistrat du pôle "Crimes contre l'humanité" du tribunal de Paris, chargé depuis le 26 juillet 2019 d'une information judiciaire visant le prêtre. Cette enquête avait été ouverte trois ans après le refus définitif de la justice française, en octobre 2016, d'extrader Marcel Hitayezu vers le Rwanda. A l'issue de son interrogat...


Lire la suite sur Europe1