Génocide rwandais : “Le rôle de la France a été désastreux” estime Guillaume Ancel

Le lieutenant-colonel Guillaume Ancel est invité sur le plateau du 23h du dimanche 28 mars. Celui qui a officié au Rwanda en 1994 dénonce depuis longtemps la responsabilité de la France. “Je ne suis pas le seul. Ce qui m’a choqué c’est d’avoir été si peu entendu, alors que j’ai apporté un témoignage qui était factuel”, explique l’auteur du livre Rwanda, la fin du silence. Comme tous ceux qui ont tenté d’enquêter, il s’est retrouvé “face à une histoire imposée par l’État parce que l’État avait failli”. “L’Élysée a décidé de soutenir les génocidaires” Guillaume Ancel trouve admirable que “dans le rapport Duclert le président de la République reconnaît enfin que c’est un désastre. Le rôle de la France a été désastreux parce qu'en réalité l’Élysée a décidé de soutenir les génocidaires avant le génocide qui a été préparé pendant de nombreuses années, mais aussi pendant le génocide et sans doute après le génocide”.