Génocide rwandais: les Éditions françaises Larousse visées par une polémique

Les Éditions Larousse sont accusées de négation du génocide des Tutsis au Rwanda. L'association Ibuka dénonce l'emploi du terme « guerre civile » dans l'article dédié au Rwanda dans l’édition 2020.

Dans une lettre ouverte datée du 3 janvier et adressée à la présidente des Éditions Larousse, référence des dictionnaires et encyclopédies en langue française, l'association Ibuka - qui défend les rescapés du génocide - dénonce l'emploi du terme « guerre civile » dans l'article dédié au Rwanda dans l'édition 2020 du dictionnaire Larousse Junior destiné aux 7-11 ans.

Joint par RFI, Naphtal Ahishakiye, secrétaire exécutif d'Ibuka, au Rwanda, demande à Larousse de modifier l'article en question.

« Nous considérons cette phrase, dans l'article, comme une négation du génocide perpétré contre les Tutsis. Nous demandons à Larousse de reconsidérer ce qui s'est passé ici au Rwanda. C'était un génocide, pas une guerre civile. Cela est reconnu par la communauté internationale et les nouvelles générations doivent, comme le reste du monde, connaître la vérité. Ceci n'est pas une erreur. Il semble que cela ait été écrit à dessein, car Larousse, en tant que maison d'édition, doit connaître les décisions et les résolutions prises par la communauté internationale, par le Conseil de sécurité des Nations unies ainsi que par plusieurs pays », a-t-il tenu à souligner.

Contactées par RFI, les Éditions Larousse refusent de commenter l'affaire. Elles indiquent que l'édition 2021 du dictionnaire est en cours d'édition, avec des mises à jour de certains articles, sans préciser si celui du Rwanda est concerné par ces modifications.