Génocide au Rwanda: Félicien Kabuga apte à être jugé La Haye

Dans une décision rendue ce lundi 13 juin, les juges du mécanisme de l’ONU chargés de juger l’homme d’affaires rwandais ont tranché : Félicien Kabuga est apte à subir son procès.

Contrairement à ce qu’affirmait depuis des mois son avocat, l’état de santé de Felicien Kabuga n’empêche pas l’accusé d’être jugé. Arrêté il y a plus de deux ans en banlieue parisienne, M. Kabuga doit répondre des accusations de génocide et crimes contre l’humanité commis en 1994 au Rwanda.

En 21 mois, Félicien Kabuga a subi deux opérations. Il s’est aussi cassé le fémur et il a attrapé une pneumonie. Il souffrirait de problèmes de mémoire suite à un accident vasculaire. Pendant ces 21 mois, le dossier médical de l’homme, accusé d’avoir financé les massacres et soutenu les milices, a été au centre de l’affaire. Les juges reconnaissent donc que Félicien Kabuga, âgé de 87 ans, est « fragile » et « qu'il souffre de plusieurs maladies physiques ainsi que lésions vasculaires au cerveau ». Mais sur la base des différents rapports qui leur ont été dressés, les juges retiennent que le déclin cognitif de Félicien Kabuga reste « léger ».

Pour l'heure, aucune date n’a été fixée pour l’ouverture du procès de Félicien Kabuga. Ancien patron et fondateur du Fonds de défense national, Félicien Kabuga devra notamment répondre de son rôle dans l’approvisionnement des milices interahamwe


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles