Génération identitaire doit être dissous, réclame le patron de France Terre d'Asile

Alexandre Boudet
Le patron de France Terre d'Asile réclame la dissolution de Génération identitaire.

POLITIQUE - C'est une question qui revient régulièrement dans l'actualité. En 2012 déjà, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls disait réfléchir à la dissolution de Génération identitaire, un groupuscule d'extrême droite coutumier des coups médiatiques pour défendre des positions anti-islam ou anti-immigrés. À l'époque, plusieurs membres avaient occupé le chantier de la Grande mosquée en construction à Poitiers.

Ce samedi 21 avril, c'est le directeur général de l'association France Terre d'Asile qui souhaite la fin de cette association. En cause, une action commise dans la matinée au col de l'Echelle, dans les Hautes-Alpes.

Une centaine de militants ont fait une ascension en raquettes dans la neige avant de dérouler du grillage de chantier en plastique pour matérialiser une frontière symbolique entre la France et l'Italie. Culminant à 1762 mètres, le col de l'Echelle est situé à six kilomètres de la frontière italienne. Depuis un an, les Hautes-Alpes connaissent une augmentation exponentielle de migrants, essentiellement d'Afrique de l'Ouest. Selon la préfecture, 315 personnes en situation irrégulière ont été refoulées vers l'Italie en 2016 et 1900 en 2017.

Plusieurs responsables politiques de gauche ont fait part de leur colère après cette action, certains demandant une réaction du ministère de l'Intérieur. Ce sujet s'est même invité à l'Assemblée où Jean-Luc Mélenchon a demandé au ministre de l'Intérieur (en l'occurrence la ministre Jacqueline Gourault) ce qu'il comptait faire face à cette action.