Générateurs, sacs de sable, stocks... Les Ukrainiens contraints de s'organiser face au froid glacial

Un habitant pousse son vélo dans une rue enneigée à côté de bâtiments résidentiels détruits à Borodyanka, près de Kiev, le 4 décembre 2022. - Dimitar DILKOFF / AFP
Un habitant pousse son vélo dans une rue enneigée à côté de bâtiments résidentiels détruits à Borodyanka, près de Kiev, le 4 décembre 2022. - Dimitar DILKOFF / AFP

L'hiver s'installe en Ukraine, avec ses températures polaires. En banlieue de Kiev, comme dans l'ensemble du pays, les habitants doivent composer avec les coupures régulières de courant, conséquence des frappes russes sur les installations énergétiques.

À Irpin, où le mercure va descendre jusqu'à -8°C dans les prochains jours, les habitants doivent redoubler d'ingéniosité pour se chauffer et se nourrir. "Il faut que j'allume ma lampe torche parce qu'il fait sombre", confie Oleksander, le gardien d'un immeuble où l'électricité est coupée deux fois par jours. Comme le reste des riverains, il vit au rythme des coupures d'électricité.

"En principe, nous pouvons tenir comme ça jusqu'au bout"

"Encore une fois, on n'a plus de courant. Qu'est-ce qu'on peut faire? On a un générateur, des stocks d'eau et de nourriture", expose le gardien. Dans son appartement, tout est fait pour éviter les courants d'air. Les fenêtres sont condamnées pour garder la chaleur: des sacs de sable ont été disposés devant toutes les ouvertures.

Se nourrir devient également un défi. Quand le courant est coupé, Oleksander se sert d'un "petit réchaud à gaz". "Ça permet en deux heures de préparer une grande quantité de nourriture", détaille-t-il.

À l'étage du dessus, Andryi, son épouse et son fils essayent de garder un semblant de vie normale. Mais, en cas de coupure de courant générale, ils ont d'ores et déjà prévu de partir.

"En principe, nous pouvons tenir comme ça jusqu'au bout. Mais si la situation empire, on ira chez nos parents à la campagne, ils ont une maison avec une poêle à bois. Que pouvons-nous faire d'autre?", s'interroge Andryi.

Jusqu'à -12°C dans l'est

Pour soulager les habitants, quelque 400 tentes ont été installées dans certaines villes de la banlieue de Kiev. Alimentées par un générateur, elles permettent aux Ukrainiens qui le veulent de se chauffer, ou de pouvoir recharger leur téléphone.

Dans l'est de l'Ukraine, les températures vont même descendre en-dessous des -10°C dans les prochains jours, avec -12°C à Kharvkiv ou encore -11°C à Donetsk. Il faudra attendre la fin de la semaine prochaine pour retrouver des températures positives.

Sur le front, avec l'arrivée de l'hiver, les positions sont en grande partie gelées. L'Ukraine, qui promet de reprendre tous ses territoires à la Russie, a toutefois dit redouter dans l'immédiat une nouvelle offensive russe. Deux personnes ont été tuées et neuf autres blessées au cours des dernières 24 heures en Ukraine, malgré un cessez-le-feu unilatéral décrété par Vladimir Poutine.

Article original publié sur BFMTV.com