Le géant de l'internet chinois Baidu va entrer à la Bourse de Hong Kong

·1 min de lecture

Déjà coté au Nasdaq de New York, le géant chinois de l'internet Baidu va faire son entrée à la Bourse de Hong Kong ce mardi 23 mars. Après une année 2020 marquée par les effets néfastes de la pandémie, notamment la chute de ses revenus publicitaires, le « Google chinois » espère vendre 95 millions d'actions pour lever jusqu'à 3,6 milliards de dollars.

Devenu en 20 ans d'existence le moteur de recherche numéro un en Chine, voilà plusieurs années que Baidu poursuit une politique de diversification de ses revenus.

Son cœur de métier, le moteur de recherche, fait l'objet d'une concurrence croissante avec Tencent ou ByteDance qui capte de plus en plus les revenus publicitaires.

Dans le même temps, les recettes de Baidu hors cœur de métier ont, elles, bondi de 52% sur un an, au quatrième trimestre dernier. L'intelligence artificielle en particulier. Elle a été un moteur de la croissance du groupe l'an dernier et le sera encore plus à l'avenir. Notamment pour le développement de services comme la cartographie, la livraison de nourriture, ou encore les robots taxis.

Baidu en faisant son entrée à la Bourse de Hong Kong espère lever jusqu'à 3,6 milliards de dollars précisément pour investir dans le développement de l'intelligence artificielle. Malgré le contexte économique général plutôt morose, les valeurs technologiques chinoises voient Hong Kong comme une place toujours attrayante pour une introduction en bourse.

L'an dernier, en pleine pandémie et en pleine guerre commerciale Chine-USA, le groupe chinois de vente en ligne JD.com, également coté aux États-Unis, avait levé quelque 3,5 milliards d'euros pour ses débuts.