Le géant américain de la restauration rapide McDonald's quitte la Russie

Contrairement aux rumeurs qui faisaient état d’un retour du géant mondial du fast-food, McDonald’s ne reviendra pas en Russie à l’automne. La firme de Chicago l’a annoncé lundi 16 mai. Après avoir fermé ses restaurants début mars, elle s’apprête à vendre toutes ses activités dans le pays en réaction à l’invasion russe de l’Ukraine.

Avec notre correspondant à Moscou, Jean-Didier Revoin

C’est par respect pour ses valeurs que McDonald's a décidé de fermer un chapitre ouvert en Russie il y a 32 ans.

Tous les Moscovites ou presque se souviennent de l’irruption des couleurs rouge et jaune dans la grisaille qui caractérisait le paysage urbain de la capitale en 1990. Le signe d’un changement radical, qui témoignait de l’ouverture de la Russie de Mikhaïl Gorbatchev sur un Occident tout heureux de partir à la conquête de nouveaux marchés prometteurs.

Reste que l’opération spéciale en Ukraine aura eu raison de cet élan. C’est elle que la direction du géant de la restauration rapide invoque pour justifier la vente de toutes ses activités en Russie.

Nous sommes engagés envers notre communauté mondiale et devons rester inflexibles quant à nos valeurs, a fait savoir la direction du groupe américain.

Le départ fait le bonheur des concurrents de McDo, à commencer par Burger King, dont les restaurants sont restés ouverts. À noter encore que plusieurs chaînes russes de burgers et de sandwiches profitent d’une hausse de leurs ventes depuis le début du mois de mars, lorsque les restaurants McDonald’s ont fermé en Russie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles