Un gène protégeant des formes graves de la Covid-19 a été identifié !

·2 min de lecture

La maladie à Covid-19 est bien mystérieuse. Certains seront asymptomatiques ou feront un petit rhume tandis que d’autres feront un séjour en réanimation voire décèderont de la maladie. Si des facteurs de risques ont été identifiés, comme l’obésité, le diabète ou l’âge, certains patients jeunes et en pleine santé sont terrassés par le SARS-CoV-2 de manière incompréhensible.

Notre patrimoine génétique pourrait bien expliquer ces différences interindividuelles. Il y a peu une étude a mis en évidence un gène qui multiplie par deux les risques de mourir d’une contamination par le SARS-CoV-2. Ce gène est présent chez 61 % des Asiatiques tandis qu’il est présent chez seulement 16 % des Européens. Une autre étude suggère que les personnes qui expriment le plus les gènes TYK2 et CCR2, impliqués dans la réponse inflammatoire, ont plus de risques de mourir de la Covid-19. Un nouvel article a été publié le 13 janvier 2022 dans la prestigieuse revue Nature. Cette fois-ci, c’est un segment d’ADN codant pour des gènes du système immunitaire qui protègerait des formes graves de la Covid-19 qui a été identifié.

Un segment d’ADN qui protège des formes graves

Le segment d’ADN concerné, situé sur le chromosome 12, dans la région chromosomique 12q24.13, serait hérité des Néandertaliens. Pour identifier le segment d’ADN protecteur, les chercheurs se sont penchés sur 20.779 dossiers de patients hospitalisés, incluant des patients d’origine africaine et d’origine européenne. C’est la première étude de cette envergure qui a réussi à intégrer des patients d’origine africaine. Posséder le segment protecteur réduit de 23 % le risque de faire une forme critique de la maladie. Plus intéressant encore, 80 % des personnes d’origine africaine seraient porteuses du fragment protecteur. Ce qui pourrait expliquer pourquoi le virus est moins dévastateur sur ce continent.

Certains d'entre nous seraient porteurs d'un fragment d'ADN protecteur. © BillionPhotos.com, Adobe Stock
Certains d'entre nous seraient porteurs d'un fragment d'ADN protecteur. © BillionPhotos.com, Adobe Stock

Un segment impliqué dans la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles