Des gâteaux « indécents » font polémique en Égypte

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Pour un célèbre journal égyptien, les pâtisseries présentaient des « formes indécentes et immorales ». (Illustration)
Pour un célèbre journal égyptien, les pâtisseries présentaient des « formes indécentes et immorales ». (Illustration)

En Égypte, on ne plaisante pas avec les m?urs, même lorsqu'il s'agit de simples gâteaux. C'est dans ce contexte qu'une cheffe pâtissière a été arrêtée à son domicile après avoir préparé des cupcakes décorés d'un glaçage suggestif ? notamment des motifs représentant des organes génitaux ? pour une fête d'anniversaire organisée dans un club de sport huppé du Caire, relate la BBC.

La mise en cause a été interpellée après la diffusion des photos de ses ?uvres et les dires de témoins oculaires. Elle a ensuite été libérée contre une caution équivalente à environ 260 euros. Comme elle, les participants de l'événement pourraient eux aussi être inquiétés par la justice. Car, selon Dar al-Ifta, un centre de recherche sur l'islam et le droit islamique en Égypte, les produits présentant des représentations sexuelles constituent « une attaque contre le système de valeurs de la société ».

Des « formes indécentes et immorales »

Ashraf Sobhy, ministre de la Jeunesse et des Sports, a indiqué après coup que ses services formeraient un comité afin d'enquête sur l'incident et punir les auteurs présumés. Plusieurs médias locaux ont relayé l'information, comme le journal Al Ahram, lequel a décrit les pâtisseries comme présentant des « formes indécentes et immorales ».

À LIRE AUSSILe combat d'une Française pour faire libérer son mari en Égypte

Negad El Borai, avocat des droits de l'homme, a dénoncé sur Twitter « un segment de la société, avec le soutien de l'État, qui veut éliminer t [...] Lire la suite