"Gâchis", "hypocrisie", "le début de la cicatrisation"... Les réactions après la mort de Vincent Lambert

franceinfo
Vincent Lambert est mort, jeudi, neuf jours après l'arrêt des traitements. 

Vincent Lambert est mort jeudi 11 juillet, neuf jours après l'arrêt de ses traitements, au CHU de Reims. Devenu symbole du débat sur la fin de vie, régie par la loi Leonetti-Claeys en France, ce patient tétraplégique âgé de 42 ans se trouvait dans un état végétatif depuis onze ans après un accident de la route. Depuis l'annonce de son décès, les réactions de proches et de spécialistes de la santé se succèdent sur franceinfo.

>> Suivez notre direct sur la mort de Vincent Lambert


Eric Kariger : "Vincent Lambert a été entendu"

Vincent Lambert "a été entendu dans sa singularité", estime le docteur Eric Kariger, son ancien médecin. "Vivre, pour M. Vincent Lambert, ce n'était pas avoir un cœur qui bat ou une respiration spontanée, c'était être en relation, marcher dans la forêt, voir la mer, sentir le vent, être libre." Eric Kariger, qui s'est occupé de Vincent Lambert jusqu'en 2014 et avait déjà décidé d'interrompre les soins en 2013, "salue toutes celles et ceux qui ont su le respecter en s'appuyant sur les valeurs humanistes, déontologiques et juridiques de notre pays". Le médecin adresse "ses sincères condoléances" à la famille de Vincent Lambert.

Me Gérard Chemla : "On arrive au bout d'une douloureuse époque"

Gérard Chemla, l'avocat du neveu de Vincent Lambert, François, estime qu'on "arrive au bout d'une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi