Immunité de Donald Trump : la future décision de la Cour suprême risque de retarder le procès

Des juges de la Cour suprême américaine ont paru, jeudi, hermétiques aux arguments en faveur de l'immunité pénale absolue invoquée par Donald Trump en tant qu'ex-président. Mais leur décision, attendue d'ici début juillet, pourrait retarder encore le procès fédéral de l'ancien président.

La Cour suprême américaine, majoritairement conservatrice, a écouté jeudi 25 avril les arguments en faveur de l'immunité pénale absolue invoquée par Donald Trump en tant qu'ex-président. Sa future décision risque de retarder encore son procès fédéral à Washington.

En décidant de se saisir de cette question le 28 février, la plus haute juridiction des États-Unis a déjà différé de plusieurs mois le procès fédéral de l'ex-président républicain pour tentative d'inverser illégalement les résultats de l'élection de 2020 remportée par le démocrate Joe Biden.

Si les neuf juges se sont montrés généralement sceptiques face à l'immunité absolue dont se prévaut le candidat républicain à l'élection présidentielle de novembre, plusieurs – en particulier parmi les conservateurs – ont insisté sur les répercussions à long terme de leur décision.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Aux États-Unis, Donald Trump demande à la Cour suprême de statuer sur son immunité
Procès de Donald Trump : un patron de presse révèle les stratagèmes pour étouffer les scandales
Donald Trump accusé d'avoir fomenté un "complot criminel" en ouverture de son procès pénal