Fusion intertielle : un cœur de soleil reproduit en laboratoire grâce au laser

Laurent Sacco, Journaliste

Le Soleil fascine l’Homme depuis la plus haute Antiquité. On le sait, bien sûr, avec l’Égypte ancienne mais il n’est pas anodin de se rappeler que c’est l’image du Soleil que Platon utilise dans sa célèbre allégorie de la caverne qu’il expose dans le livre VII de La République. En suivant la trajectoire qu’il a tracée pour nous il y a plus de 2.000 ans, et que nous sommes encore loin d’avoir vraiment pu concrétiser en ce qui concerne certains de ses aspects, nous avons tout de même porté notre compréhension de la Phusis au point où nous avons percé les mécanismes fondamentaux qui font briller non seulement le Soleil mais aussi les autres étoiles. Nous nous sommes même engagés avec Iter sur le chemin qui, on l’espère, contribuera à fournir à l’humanité l’énergie décarbonée et abondante dont elle a tellement besoin pour survivre au XXIe siècle et terminer de sortir de son adolescence turbulente et violente.

Il s’agit bien sûr d’utiliser la physique des plasmas en conjonction avec la physique nucléaire pour produire de façon stable et auto-entrenue au moins dix fois plus d’énergie qu’il n’en est nécessaire pour allumer une réaction de fusion thermonucléaire. Pour cela, les travaux des pionniers de cette physique sont utilisés et dont les premiers développements importants remontent aux années 1930 avec, pour ne citer qu’eux, les travaux de Lev Landau et Hans Bethe.

Les réactions thermonucléaires du Soleil selon la chaîne proton-proton. Celles à l’origine des neutrinos solaires sont en jaune. © John Bahcall.

Bethe en particulier est à l’origine de la découverte des réactions thermonucléaires dites de la chaîne proton-proton et du cycle CNO. La chaîne proton-proton est la principale à l’origine du feu solaire alors que le cycle CNO, aussi appelé cycle de Bethe-Weizsäcker, est dominant dans des étoiles un peu plus massives que notre Soleil. Dans les deux cas, l’énergie libérée est liée à la nucléosynthèse de l’hélium à partir de l’hydrogène.

Une nouvelle fenêtre sur la...

> Lire la suite sur Futura