Cette fusion des électorats LFI et RN qui effraie Olivier Faure

Source AFP
·1 min de lecture
« Je ne pense pas que celles et ceux qui dirigent les Insoumis soient en volonté et en situation un jour de rejoindre Marine Le Pen et l'inverse pareillement », a toutefois estimé le patron du PS
« Je ne pense pas que celles et ceux qui dirigent les Insoumis soient en volonté et en situation un jour de rejoindre Marine Le Pen et l'inverse pareillement », a toutefois estimé le patron du PS

C'est la grande crainte d'Olivier Faure. Le patron du Parti socialiste l'a exprimée, mardi 12 janvier, à l'occasion de son passage sur BFM TV : selon lui, il est possible que s'opère, à un moment, une « fusion » des électorats de La France insoumise et du Rassemblement national. Et ce, alors même qu'il estime pourtant que Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen sont « à l'opposé » sur les questions ayant trait au racisme. Le patron des socialistes s'est refusé à « mettre sur le même plan » les deux leaders politiques, et ce sur des questions aussi variées que la stratégie vaccinale anti-Covid, l'Europe, le protectionnisme ou encore les récentes sorties de Donald Trump.

« Je connais Jean-Luc Mélenchon, je connais aussi celles et ceux qui l'accompagnent et je sais qu'ils sont à l'opposé de ce que défend Marine Le Pen, ils sont consubstantiellement antiracistes », a souligné auprès de la chaîne le député de Seine-et-Marne. « Je ne peux pas imaginer un seul instant qu'à un moment on ait cette espèce de fusion que l'on appelle la fusion des rouges et des bruns, je n'y crois pas », a-t-il ajouté, en estimant que « parfois il y a des points de vue qui peuvent se ressembler mais qui ne peuvent pas se rassembler ».

Une « confusion organisée »

« Je ne pense pas que celles et ceux qui dirigent les Insoumis soient en volonté et en situation un jour de rejoindre Marine Le Pen, et l'inverse pareillement », a-t-il insisté. « Je crains en revanche qu'il y ait à un moment une fus [...] Lire la suite